24 septembre 2007

Plateau de St François BAUGES

SITUATION: 30 minutes de la maison 

stf_grange

En Hiver, la commune de St François est une des "entrées" du plateau nordique "Savoie Grand Revard ". Un foyer de ski de fond accueillant, des pistes bien tracées font la joie des adeptes de ski de fond, skating et raquettes.

La partie nord du plateau, d'un relief plus accidenté, permet aux amateurs de calme, de s'échapper des traces et de gagner le col de la Cochette et le Mariet.

On peut aussi profiter de cette partie du massif en été. Pour cela, il faut rejoindre St François et emprunter la route forestière, (à droite avant l'église lorsqu'on vient de Lescheraines).

Par un chemin creux d'abord en forêt puis dans les alpages, on gagne les abords du refuge de la Plate. On rejoint alors le GR du tour des Bauges (balisage rouge et blanc), on le suit pour gagner le sommet anonyme coté 1435m. 

Stf_chalStf_chemStf_fam












Petite pause au sommet.

CLIQUER SUR LA CARTE POUR L'AGRANDIR

Posté par Lo Praz Condus à 17:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


18 septembre 2007

Viuz la Chiesaz...

Viuz la Chiesaz, Lacrevaz , Praz Condus, La Clusaz, les Carroz... Que de "Z" dans les noms de lieux savoyards...
L'usage veut qu'ils ne se prononcent pas (et souvent le "A" qui les accompagne) ainsi il faut donc dire:Viu la Chièse, Lacreva, Prâ Condu, La Clusa,( pour les purs autochtones: La Cluse ), Les Carro...
Cet usage persiste encore pour les toponymes mais régresse très fortement pour les noms de personne. L'absence de prononciation des lettres finales des noms de famille purement savoyard comme Chappaz,  Laperousaz, Montaz...n'est presque plus appliquée.

La prononciation en patois savoyard pour Viuz la Chiésaz est : Viu la shisa (prononciation du a final: entre le "e" et le "a".

  • Les interdentales du savoyard, qui correspondent le plus souvent à ch et j du français sont écrites sh pour la sourde ( anglais thin « mince » ), zh pour la sonore ( anglais that « cela » ).

Exemples : shantâ « chanter »
zho « jour »

Petite étymologie du nom de notre village:
Jusqu'au Concordat de 1802 Viuz et la Chiesaz étaient deux paroisses indépendantes.

Viuz vient du mot latin "vicus" qui signifie "le bourg". Des ruines d'une villa romaine ont été observées lors de terrassements ( une statue provenant de ce site fait partie des collections du musée-château d'Annecy).
Il est à noter que Viuz s'est appelé autrefois Vieux la Chiesaz .
Remarque à propos d'Annecy le Vieux: Combien de visiteurs voulant se rendre dans le quartier ancien du Vieil Annecy ont-ils suivi, à tort, les indications "Annecy le Vieux" et ont cherché sans résultats les rues à arcades et le Palais de l'Isle?

la Chiesaz vient du mot latin "casa" qui signifie "la maison". Ici il faut comprendre: maison de Dieu (c'est la même étymologie que la Chaise-Dieu en Auvergne). Un prieuré  était déjà présent au XIVème siècle.
De l'autre côté des Alpes en Italie le mot "casa" a donné "chiesa" (l'église). Mais la transformation du mot latin s'est faite de manière parallèle en Italie et en Savoie. Il est bon de rappeler que les Savoyards n'ont jamais parlé italien...
La Chiesaz possédait sa propre église qui tomba en ruines au XVIIIème siècle, il n'en reste aujourd'hui qu'un bénitier de pierre que l'on peut observer chemin du Crêt de l'Eglise.

Viuz_ben

 

 

 

 

Le bénitier fait maintenant partie intégrante

d'un talus de soutènement....

 

 

 

 

La légende veut aussi qu'une cloche en argent ait été enfouie dans le marais  à proximité, afin qu'elle échappe aux Révolutionnaires. Elle sonnerait encore le glas certains jours... J'ai souvent tendu l'oreille pour essayer de percevoir son tintement... En vain!

Pour ceux qui sont intéressés par l'étymologie des noms de lieux savoyards: c'est ici!

Lacrevaz= la crevaz : l'endroit  creux  adjectif cruose, « creuse, creux », roman cros, croz,   crotz, « trou », latin vulgaire *crosus, *crosa, « creux », celtique *crosu, *croza, « marmite » ou « creuset »

viuz_web

Viuz au début des années 60

La commune de Viuz la Chiesaz culmine au Semnoz à 1700m d'altitude (point le plus bas: 350m). Aujourd'hui Les alpagistes, les amateurs de grand air et les sportifs (randonnée, ski de fond et piste, VTT, parapente, aéromodélisme.....) se partagent le plateau.

viuz_para

Le site du Semnoz est très fréquenté par les parapentistes qui atterrissent sur une zone aménagée en contre-bas du village.

albanais050 (photo PNR)

Le Semnoz informations

 

Posté par Lo Praz Condus à 13:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

16 septembre 2007

Les Tours Saint Jacques Bauges

Situation 10 minutes de la maison

Les Tours Saint Jacques, ces monolithes calcaires que l'on ne peut manquer lorsque l'on emprunte la route des Bauges, se sont détachées du Semnoz et  glissent inexorablement vers la vallée du Chéran à la vitesse quelques cm par an.

Pour en savoir plus sur la géologie du secteur

La ferme de Saint Jacques qui est à leur pied, était-elle une étape sur le chemin de St Jacques? Peu probable, cependant elle a été la possession des Templiers. Des Saints en bois sculpté du XIIIème siècle (saint Jacques et saint Philippe) occupent encore une niche murale de la ferme. Au XVIIIème siècle, ces saints avaient été transportés de nuit par de pieux habitants du village d'Allèves vers l'église, le propriétaire refusait de les céder. Le lendemain alors qu'une messe était prévue pour les consacrer, les saints n'étaient déjà plus dans l'église, ils avaient repris leur place à la ferme...

Tsj_aigu
Les Tours vues du village d'Aiguebelette (étymologie: eau belle....)

Tsj_bau
des Tours, vue sur les Bauges

Tsj_cher
La vallée du Chéran et le hameau d'Aiguebellette.

                           Tsj_cycl

A la fin du XIXème siècle et pendant la première moitié du XXème siècle, les Alléviens se sont adonnés à la cueillette des cyclamens. Alors qu'Aix-les-Bains recevait une clientèle richissime, un commerçant aixois eut l'idée de commercialiser des bouquets de cyclamens, offrant ainsi aux familles d'Allèves la possibilité de se sauver de la misère en cueillant ces fleurs au subtil parfum.
Le livre d'Yvonne Dubois "La Vallée des Cyclamens" raconte la vie de ce coin de Haute Savoie dans le détail.

Tsj_enf
Aujourd'hui, les enfants ne cueillent les cyclamens que pour le plaisir des mamans!

Tsj_iso

Le sommet de la Tour isolée (haute d'environ 70m) a été atteint pour la première fois en 1932 en reliant la tour centrale à la petite par une tyrolienne de 18 m de long. La véritable première ascension a été réussie en 1946.

Posté par Lo Praz Condus à 16:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,