Question posée au gouvernement sur la validité du traité d'annexion : ICI   On attend la réponse avec impatience!

Annexion, Rattachement, Réunion...  de la Savoie à la France : des mots pour évoquer un événement historique important de l'histoire savoyarde et pourtant bien ignoré du reste de la France. Cependant si les Savoyards aiment la France, bon nombre d'entre-eux se sentent Savoyards avant d'être Français alors leur demander de célébrer l'annexion de leur ancien  pays à la France, il ne faudrait pas exagérer!

Une étude complète, destinée aux enseignants, par les archives départementales de la Savoie sur le rattachement : ICI

Un autre regard sur l'annexion de la Savoie: l'annexion vue par les journaux, et par des diplomates suisses, anglais, américains... ICI   

Un témoignage du correspondant du Times à Genève sur le déroulement très napoléonien du "suffrage" .

The Times, April 28, 1860, Universal Suffrage In Savoy

Genève, 23 avril 1860

(...) Après le repas, nous eûmes la visite d’un des derniers partisans de la Suisse qui confirma tous ce que le petit boutiquier nous avait dit à propos des pressions. Les lettres et les affiches avaient été interrompues ; aucune proclamation du parti opposée n’était possible, car des hommes avaient été payés d’avance pour empêcher leur collage ou les déchirer. La lutte étant sans espoir, même les plus ardent partisans de la Suisse s’étaient démoralisés et constamment on recevait des nouvelles d’autres défections. Presque que tous les candidats du parti Libéral au Parlement avaient voté, et ce n’était plus que dans les villages et fermes isolés que l’opposition continuait. Cinq Syndics avaient été destitués un jour plus tôt, à Frangy, Chablais, Savigny, et deux autres endroits, et leurs postes avaient été donnés à des hommes dévoués à la France. Les agressions étaient courantes, et alors qu’il venait nous voir notre ami avait une suite de gamins qui criaient “à bas la Suisse.”

Nous en avions tous assez, et la voiture étant prête, nous serrâmes la main du “derniers des Mohicans” et partîmes. Le temps s’éclaircit de nouveau, gaiement et satisfait de notre tour, notre voyage de retour commença et c’était avec un inévitable sentiment de soulagement que nous traversâmes la frontière de la Confédération Helvétique.

 

Je vous laisse tirer vous-même les conclusions de ce voyage, qui montre clairement ce que le vote était dans cette partie de la Savoie. Le vote était la plus amères des ironies faites aux suffrages populaire. Les urnes étaient aux mains des mêmes autorités qui avaient issue les proclamations. Les contrôles étaient impossibles. Même les voyageurs étaient suspectés et harcelés de crainte qu’ils mettent le nez dans l’affaire. Toute opposition étaient réprimée par des intimidations et toute liberté d’action supprimée. On ne peut vraiment pas reprocher à l’opposition d’avoir renoncé, les forces utilisées contre elle étaient trop grandes. Quant aux résultats du vote, nous n’avons aucun souci à nous faire, ce sera tout simplement aussi brillant qu’à Nice. Le seul danger à redouter est que les autorités savoyardes dans leur zèle fassent comme les Français dans le vote de 1852, et trouvent avec surprise plus de votes que de gens inscrits sur les listes.

Une synthèse approfondie des rapports de la Savoie et de la France: ICI

Pour les personnes intéressées par les commémorations,  elles trouveront  leur bonheur sur le site : http://www.150ans-paysdesavoie.fr/ 

  • Pour  faire simple un petit résumé en quelques dates des rapports de la France et de la Savoie.
1030: Humbert aux Blanches Mains comte de Maurienne reçoit la partie du comté du Viennois qu'il appellera la Savoie;
1416: le Comte de Savoie Amédée VIII devient duc de Savoie. Chambéry en est la capitale. Il devient Pape sous le nom de Félix V

image

Au cours du règne d'Amédée VIII  les Etats de Savoie s'étendent   du Léman à la Méditerranée de chaque côté des Alpes.

 

 image  Amédée VIII le Pacifique

 

 

1536: Les troupes de François Ier  occupent la Savoie.
1539: L'édit Royal de Villers-Cotterets est appliqué en Savoie. (Emploi du français dans les textes administratifs et judiciaires). Il est bon de rappeler que la mère de François Ier était:  Louise de Savoie fille de Philippe, duc de Savoie .

1562: Le duc de Savoie Emmanuel-Philibert choisit Turin comme capitale afin de mettre sa capitale de l'autre côté des Alpes donc à l'abri des convoitises françaises.

1600: Henri IV entre en Savoie. Charles Emmanuel Ier cède à la France la Bresse, le Bugey...
1691: Les troupes de Loius XIV occupent la Savoie.
1713: le duc de Savoie Victor-Amédée II est promu roi de Sicile. et en 1718, il devient roi de Sardaigne.
1792: Les troupes françaises révolutionnaires entrent en Savoie, la Savoie devient le département du Mont-Blanc.
1815: La Savoie est rendue au roi de Sardaigne .
  • Le roi de Piémont Sardaine Victor-Emmanuel II se donne comme but de libérer les terres italiennes de la domination autrichienne et sollicite l'aide de la France. 
21 juillet 1858 : Entrevue secrète entre Napoléon III, et Cavour, président du Conseil du Royaume de Sardaigne, à Plombières (Vosges).

29 janvier 1859 : Signature du traité d’alliance entre la France et le royaume de Piémont-Sardaigne qui prévoit la création d’un royaume de Haute-Italie et la cession, en compensation, du comté de Nice et de la Savoie à la France.

3 mai 1859: La France déclare la guerre à l'Autriche. .

  juin 1859: Les alliés franco-sardes emportent les batailles de Magentaet de Solferino.

8 et 12 juillet 1859: Inquiet d’un enlisement du conflit, Napoléon III signe avec l’Autriche l´armistice de Villafranca le 8, puis un traité le 12.

24 mars 1860: Signature du traité de Turin qui prévoit le rattachement de la Savoie et de Nice à la France.
22-23 avril 1860: Déroulement du plébiscite. À la question « La Savoie veut-elle être réunie à la France », le suffrage universel masculin sur 135 449 inscrits donne 71 bulletins nuls, 235 non et 130 533 oui .

Sources: Découvrir l'Histoire de la Savoie du Centre de culture savoyarde

et le site: http://www.150ans-paysdesavoie.fr/

  • Pendant près de 900 ans la Maison de Savoie  a été à la tête d'un Etat souverain qui a su être moderne:
-  au Moyen-Age: mise en place d'un système administratif de gestion des châtellenies ,
- au XVIIIème siècle: les propriétés sont cadastrées sur  la "Mappe" (le plus ancien cadastre d'Europe),
- rachat des droits féodaux sans étape révolutionnaire.
L'histoire régnante de la Maison de Savoie s'est achevée en Italie en 1946 de manière peu glorieuse suite à sa compromission  avec Mussolini.
  • D'un point de vue plus humain le sentiment d'être "Savoyard" perdure dans la population savoyarde "de souche" mais les importants brassages de populations de ces dernières décennies font que le particularisme culturel savoyard tend à s'estomper. Il appartient à tous les Savoyards de s'approprier l'histoire de leur région et de faire vivre ce qui reste de leur culture.