07 juillet 2008

Vanoise l'Orgère

Weekend randonnée en Vanoise: Départ du refuge de l'Orgère (Refuge et Porte du Parc National de la Vanoise)

IMG_1195

Le vallon de l'Orgère est parsemé de chalets d'alpage (entre 1800 et 2200 m): ceux-ci étaient la dernière étape de la montée à l'alpage ils étaient occupés de juin à septembre . Les chalets sont ici, appuyés contre la pente et enterrés jusqu'à hauteur du toit: les avalanches peuvent ainsi passer par dessus la construction sans causer de dégâts.   
Les montagnettes, installées autour de 1600 m d’altitude, étaient occupées lors de la montée et la descente de l’alpage, c’est-à-dire au printemps et à l’automne.

IMG_1138

Le lac de la Partie et au fond le col de Chavière sur le GR5.

IMG_1144

Au fond le col du Ravin Noir (2950m) que nous avons atteint sous la pluie...

Au cours de la descente, nous avons pu admirer quelques bouquetins mâles...

IMG_1163

  • Le roi d'Italie, Victor-Emmanuel II, fut le premier à protéger cet animal qui devenait rare, en interdisant sa chasse en 1821, puis en créant une réserve royale en 1856 (qui devint ensuite le Parc National du Grand Paradis)

IMG_1185

et bien sûr des marmottes

IMG_1190


Quelques fleurs

IMG_1187

le Rhododendrons ferrugineux

IMG_1135  IMG_1140

Primevères à larges feuilles et soldanelles     IMG_1172

et les inévitables gentianes alpines.

IMG_1175

Le vallon de l'Orgère vu lors de la descente par le chemin du ruisseau de Povaret.

IMG_1188 Le ruisseau de Povaret

 

Posté par Lo Praz Condus à 20:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


28 mai 2008

La Tournette lac d'Annecy

Situation: 20 km de la maison

Etymologie: Tournette sans doute à rapprocher de tournelle (petite tour), ceci à cause de la forme du rocher sommital.

Tour_sem
La Tournette vue du Semnoz à droite le Mont Blanc

Point de départ:Il faut se rendre à Montmin direction: le col de la Forclaz au dessus de Talloires.
L'itinéraire normal de la Tournette part du col de l'Aulp (que l'on peut atteindre en voiture par un chemin d'alpage).
Un bon sentier en lacets permet d'atteindre le refuge du Casset; puis par une traversée ascendante au-dessus des falaises de Casset, on rejoint le col Varo (le versant nord de ce col strié de couloirs impressionnants a été descendu à ski ). De nombreux bouquetins ont élu domicile dans ce secteur... et se laissent facilement photographier...

tour_bouq

Le sentier continue en direction du sommet, certains passages sont équipés de chaînes. On débouche ensuite près du rocher sommital. Son ascension se fait par une succession d'échelles. Il ne reste plus alors qu'à profiter du paysage. Dénivelé total 900m.

tour_som1

Sur le chemin du retour, en redescendant du col de la Forclaz, une halte au hameau de Vérel s'impose pour aller admirer la cascade d'Angon. 

La cascade d'Angon

Vidéo:

Posté par Lo Praz Condus à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2007

skating au Semnoz

Samedi 2 février 2008: Trail blanc du Semnoz

13km et 300m de dénivelé

Le site de la course: ICI

Webcam du Semnoz: ICI

Le Semnoz offre aux amateurs de ski de fond environ 50 km de pistes tracées pour le style classique ou le skating.( location du matériel possible sur place deux points de location au bas des pistes ou vers l'hôtel Couttet).

plateau

Le secteur de la forêt peut se révéler assez technique (piste noire). La liaison avec le secteur du plateau peut se faire par une piste en côte exclusivement, par la route en voiture ou par le télésiège (pas de supplément).

Plat_s

Le plateau permet par beau temps de profiter d'un panorama à 360° qui s'étend du Jura au Pilat en passant par le Mt Blanc la Vanoise, Les Ecrins, le Vercors.... Les jours de vent ou de brouillard, il vaut mieux choisir le secteur de la forêt..

Posté par Lo Praz Condus à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 octobre 2007

Escapade Mauriennaise....

La Haute Maurienne

DSCN3430
Couleur automnale pour les mélèzes

Les forts sardes de l'Esseillon

aussoisLe fort Victor Emmanuel

Edifiés entre 1817 et 1834 pour protéger le Piémont des invasions françaises, les forts de l'Esseillon appliquent les théories du Marquis de Montalembert. Le dispositif défensif repose sur un principe de fortifications perpendiculaires au sens de l'attaque et de tours à canon.
La constitution du système de défense en cinq ouvrages se protégeant réciproquement par des tirs croisés, est également une de ses particularités.Les forts portent le nom des Princesses et Princes  de la famille de Savoie: Marie Thérèse, Marie Christine, Victor Emmanuel, Charles Félix et Charles Albert
L'annexion de la Savoie par la France en 1860 marque la fin d'une période. Les Forts n'auront eu aucune utilité....

DSCN3400

Le fort Charles Félix (ruines) . Ce fort a été le seul à être  démantelé  au moment de l'annexion en 1860.

DSCN3402

                         La redoute Marie Thérèse


photo_bonneval_sur_arc

Bonneval sur Arc un des plus beaux villages de France

Nous sommes là dans un village de pierre, la rareté du bois due à l'altitude a contraint les habitants des hautes vallées à adopter des stratégies particulières:
     Habitat en pierre (utilisation de la lauze pour les toits), le bois ne sert qu'à la charpente et pour un petit balcon( pour le séchage des grebons),
     Utilisation de  "briquettes" de fumier de brebis ou de vache compacté et séché pour le chauffage: les grebons,
     Cohabitation animaux et humains dans la même pièce.

La cohabitation animaux/humains n'est plus pratiquée aujourd'hui. Des grebons sont visibles sur certains balcons et servent de témoingnage du passé du village.



DSCF0405
Montée vers le refuge du Carro (par le sentier en balcon)


DSCN3414

DSCN3420 DSCN3425
                                                       Cairn ou oeuvre d'art? au bord du lac BlancDSCN3428
le Grand Méant et le Mont Séty (la pyramide)

Posté par Lo Praz Condus à 11:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juin 2007

Trélod massif des Bauges

SITUATION: 1/2 heure de la maison (dénivelé environ 1000m)   Voir aussi ICI

Cliquez ici:   Lô Praz Condus Chambres d'hôtes

Le Trélod est l'un des principaux sommets des Bauges, il culmine à 2180m. ( Parcours sur sentier ).

Aprés avoir suivi la route qui longe le Chéran  jusqu'à la Compôte (en passant par Lescheraines et le Châtelard), il faut rejoindre le village de Doucy puis le terminus de la route goudronnée (parking).
De là, on peut monter directement à la dent des Portes où l'on peut faire le détour par le Golet de Doucy (les 2 itinéraires se rejoignent sous la dent des Portes). L'ascension se poursuit ensuite en traversée. on peut remarquer des enclos de pierres  qui  servaient de parcs à moutons.Aujourd'hui , il n'y a plus de moutons dans ce secteur, par contre c'est le domaine des chamois et des mouflons (pour les observer il vaut mieux se lever tôt). Le sommet surmonté d'un signal géodésique s'atteint facilement.

Une variante intéressante permet de faire une boucle.
Il faut laisser la voiture à Magnoux puis s'élever en direction de la Dent de Pleuven (passage un peu aérien et quelques fois glissant). Une croupe herbeuse puis une arête rocheuse permettent d'atteindre le sommet. Redescendre par l'itinéraire décrit plus haut.

TRELOD_BAS

La Dent des Portes  à gauche, le Trélod au centre et  à droite la Dent de Pleuven

Tre_anne

En montant vue en direction d'Annecy: la montagne du Charbon au centre et la crête du Roc des Boeufs à droite

Tre_bau

Au Sud vue sur d'autres sommets des Bauges: à gauche l'Armène et le Pécloz à droite les Dents d'Arclusaz.

Posté par Lo Praz Condus à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


18 mai 2007

Croix du Nivolet (Bauges)

Croix du Nivolet (Bauges)

Etymologie: Du latin médiéval nebulatus, « nébuleux », adjectif tiré du latin nebula, « brouillard, nuage »
même étymologie que le mot savoyard "niole" qui veut dire nuage.

Situation:30km

La croix du Nivolet est bien visible lorsque l'on vient de Lyon par l'autoroute et que l'on débouche du dernier tunnel. Cette croix est située sur un belvédère du lac du Bourget. Il est possible de l'atteindre très facilement depuis les chalets du Sire (la Féclaz), mais pour les plus courageux le détour par la cascade de la Doriaz vaut la peine.

Il faut alors rejoindre le village des Déserts puis le terminus de la route au hameau des Favres. Le chemin rejoint rapidement le col de la Doriaz, puis un sentier en descente mène à la cascade de la Doriaz. Le secteur de la Doriaz est bien connu aussi par les amateurs de via ferrata, plusieurs itinéraires y ont été aménagés.

Doriaz  Doriaz_2

Une fois la passerelle traversée, après 200m il faudra quitter le sentier pour prendre sur la gauche et rejoindre le trou de la Doriaz (l’eau jaillit directement de la falaise), puis revenir sur ses pas et continuer sur le chemin qui mène aux chalets du Nivolet ( bergerie )

Janvier 2013: un éboulement important a coupé le chemin qui mène aux hameau du Nivolet.

Voir : ICI

Doriaz_3 le trou de la Doriaz

On rejoint ensuite des pâturages dominés par la croix, la barre rocheuse se franchit par la droite de celle-ci. Le sentier est équipé de mains courantes et d'échelles ( Pas de l'Echelle ) mais demeure d'un parcours aisé. On débouche alors à proximité de la croix.

nivollet_3

La redescente se fait directement par la forêt.

Posté par Lo Praz Condus à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mai 2007

Le col de Tricot (Vallée de Chamonix)

Pour effectuer cette  randonnée il faut rejoindre St Gervais puis le hameau de Champel .

Cette randonnée permet une découverte du relief glaciaire tout en évitant les remontées mécaniques ... Du hameau de Champel (1200m), on rejoint par un bon chemin ( GR du tour du Mt Blanc) puis par un sentier en forêt, la langue terminale du glacier de Bionnassay. Le chemin passe à proximité de chalets en ruines puis s'élève dans les alpages jusqu'au col Tricot (2120m ); Il est alors possible de rejoindre le sommet du mont Vorassay (2299m) par une sente peu marquée.

Tricot_1

On peut apercevoir le tracé du train à crémaillère partant de St Gervais et montant au Nid d'Aigle. Il "raye" la face des Rognes. ( Photo ci-dessus)

Tricot_2

L'arête de Tricot puis l'aiguille de Bionnassay et la cime écrasée du Mont Blanc.

La redescente peut se faire sur l'autre versant du col de Tricot, et permet de rejoindre les chalets de Miage, dominés par les dômes du même nom. On réalise ainsi le tour du mont Vorassay. Un bon sentier longeant les gorges de la Guvraz, ramène facilement au point de départ.

Tricot_3

Le Vallon de Miage

 

 

 

Posté par Lo Praz Condus à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2007

Col d'Orgeval PNR des Bauges

Col d'Orgeval PNR des Bauges par le GR du tour de l'Arcalod.

Situation: 25km

Le col d'Orgeval peut aussi s'atteindre l'hiver en raquettes... Mais: Attention: la piste (GR) qui démarre sur la gauche après le parking de Nant Fourchu est régulièrement coupée par deux coulées dont le franchissement obligatoire peut être très dangereux (le père d'un ami y a laissé la vie) Le risque de coulée est à considérer mais c'est surtout le fait que le chemin "en balcon" est comblé et déverse ainsi sur un abîme de plusieurs dizaines de mètres (sur neige gelée , le rique est d'autant plus grand)  . Il est donc préférable d'éviter cet itinéraire en hiver et au début du printemps. Mieux vaut continuer par la route qui longe le Chéran ...

Trelod

En cette fin avril, les chaleurs inhabituelles ont fait reculer la neige qui ne demeure maintenant que dans les seuls versants nord. Le chemin qui va nous emmener au col d'Orgeval, démarre de Nant Fourchu sur la commune d'Ecole en Bauges ( où se situe la maison Faune et Flore du Parc ). L'itinéraire suit un bon chemin d'alpage et offre un dénivelé de 800m environ.

Pecloz

Après un départ raide, la pente s'atténue et débouche dans les premiers alpages. Derrière nous: les versants nord du Pécloz et de l'Armène, d'où de temps à autres nous parviennent le bruit de petites avalanches (sans doute des ruptures de corniches).

Orgeval

Le col d'Orgeval est ensuite rapidement atteint. Orgeval signifie:" la vallée des ours" . Le dernier ours tué en Haute Savoie l'a été non loin de là, à la fin du 19èmè siècle, certains de ses congénères ont sans doute survécu jusque dans les années 30.

La neige à peine partie, la flore très variée de ce secteur reprend sa place. Gentianes printanières, soldanelles,et scilles fleurissent , l'apogée en variétés sera pour le mois de juin avec les lys martagon et les sabots de Vénus.

Posté par Lo Praz Condus à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 avril 2007

Le Mont Veyrier Annecy

Cliquez ici:   Lô Praz Condus Chambres d'hôtes

Vendredi 13 Avril 2007

le mont Veyrier lac d'Annecy

Le mont Veyrier domine directement la rive droite du lac d'Annecy.


Photo Stéphane Mugnier http://annecyphotos.blogspot.com/
le mont Veyrier vu du lac

Jusqu'au début des années 80, un téléphérique permettait d'accéder à la cime sans effort. On pouvait faire une croisière sur le lac, débarquer à Veyrier puis prendre le téléphérique et ainsi admirer depuis les hauteurs le panorama. Toute les traces de ce passé ont aujourd'hui été effacées: la gare d'arrivée a été détruite. Pour qui veut profiter du paysage, il faut maintenant marcher un peu.
D'Annecy le Vieux, il faut rejoindre le hameau de Sur les Bois prendre la route du col des contrebandiers et se rendre au  parking du Pré Fornet. Le sentier s'élève tranquillement dans la forêt. Par moment, le rideau végétal s'ouvre et vous laisse entrevoir la ville et son lac.

Veyrier

Puis le sentier se raidit par endroit pour arriver au col des Sauts (lieu de départ des parapentistes ).La balade suit alors le haut de la falaise pour atteindre  le Mont Veyrier, il faut alors continuer un peu sur la crête pou rejoindre l'emplacement de l'ancienne gare d'arrivée.

Pour les nostalgiques: la gare d'arrivée du téléphérique65telef2            

Posté par Lo Praz Condus à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2007

Les Bauges Mont Armène

Mercredi 11 Avril 2007

C’est toujours avec une émotion particulière que je parcours les sentiers des Bauges. C’est là en effet que j’ai connu mes premiers émois de montagnards. A l’âge de 12/13 ans, avec deux ou trois copains nous profitions des derniers jours de vacances avant la rentrée des classes pour camper . Par la suite, le plus souvent en solitaire, j’ai gravi tous les sommets , ( certains plus de cinquante fois ) par presque tous les itinéraires qu’il m’était possible de faire, à pied ou à ski de randonnée. J’ai aussi enchaîné les principaux sommets en une journée ( 11 heures ). Bien sûr, je me suis intéressé à d’autres massifs, dans d’autres pays pratiquant aussi la haute montagne, mais rien n’a jamais pu m’éloigner de ce massif des Préalpes qui garde en lui les traces de ce que les hommes en ont fait. La famille s’est agrandie et il devenait plus difficile de me consacrer à la montagne. Je ne pratiquais plus qu’occasionnellement les sentiers escarpés de nos montagnes, la course à pied étant devenue depuis maintenant presque trois ans mon principal moyen de canaliser mon énergie. Mais de temps à autre je m’offre une escapade dans ces chères Bauges, c’est pour moi un formidable moyen de me ressourcer…Surtout, en ce samedi de septembre où le ciel menaçait , mais en habitué des lieux, je savais que c’était le temps idéal pour profiter de la montagne, des animaux et de la solitude. Donc ce samedi , j’ai pris la direction du Mont Armène 2158m. Il est 8 heures lorsque j’arrive au parking de Bellevaux altitude 880m, je suis le premier, je m’équipe rapidement et pars calmement en prenant la ferme résolution de ne pas « courir » mais de marcher pour le plaisir et de faire quelques photos ! ! !   

Lanche   

Mont de la Lanche

p_cloz

Le Pécloz depuis le chalet des gardes

Au passage de l’Armène (1800m) des chamois  broutent paisiblement sur le sentier… puis d’autres plus haut. Combien sont-ils ? je ne les compte pas, mais par le passé j’en ai comptés à ce même endroit plus de cent… J’arrive au sommet accompagné de quelques gouttes de pluie ; je comptais aller jusqu’au Pécloz mais je renonce.

bauges

 

Je prends rapidement l’itinéraire de descente. Une éclaircie se profile juste au col de l’Arpette, je profite de ce bel éclairage pour escalader les premiers rochers du Pécloz et aller photographier quelques edelweiss…

edlweiss

Puis je dégringole dans la combe entre Armène et Pécloz, des chamois occupent le chemin … ils se laissent
photographier d’assez près…

DSCN1799

Leurs mœurs ont évoluées avec la venue de nombreux « touristes », ils ont moins la crainte des hommes que par le passé. Un peu plus bas je rencontrerai seulement le premier homme.

Posté par Lo Praz Condus à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :