Le Chéran prend naissance dans le parc régional des Bauges sous forme de torrent, puis de rivière, pour se jeter finalement dans le Fier(cours d'environ 45 km).

C'est une rivière classée en première catégorie, ( truite fario).
Le canyoning et le kayak peuvent aussi se pratiquer sur certaines parties du Chéran.


Le Chéran est renommé pour contenir des paillettes d'or. Il en charrie pour un demi-gramme par tonne d'alluvions, ce qui attira de multiples orpailleurs, depuis les Sarrasins jusqu'aux habitants du Faucigny, de Genève, de Tarentaise...  La plus grosse pépite du Chéran pèse 43,50 grammes et fut découverte en 1867 près d'Alby, elle titrait 23,5 carats: presque la pureté absolue ( 24 carats ). Un moulage de celle-ci était en exposition au musée d'Annecy. Aucun orpailleur ne put vivre de ses découvertes.

DSCN4268DSCN4319   

 

DSCN4317DSCN4320   
Quelques idées de découvertes au fil du Chéran:

Alby sur Chéran    Le Cambet à Allèves

Les tours St Jacques  Le pont de l'Abîme

balade

Baignade au Chéran