28 juillet 2007

La Féclaz - Le Revard Massif des Bauges

Situation: 1/2 heure de la maison

Étymologie: Féclaz  Terme régional fècle, ficle « faille, fente, crevasse, brèche ». H Sutter

Le plateau nordique de la Féclaz - le Revard est bien connu des amateurs de ski de fond... En été les itinéraires vtt empruntent les pistes, un balisage permet de se repérer facilement.
Le relief se prête à une pratique familiale dans l'ensemble peu technique.

Autres activités: Balades à cheval, parcours accro-branches...

Fec_gro

Fec_gas

Pour les moins courageux, on peut aussi rejoindre le sommet du Revard en voiture le panorama y est magnifique.

Fec_cham
du Revard vue vers Chambéry et la Chartreuse

Fec_lac
vue vers le lac du Bourget

Fec_mb
vue vers le Mont Blanc

En été on peut suivre les pistes de fond un balisage VTT est mis en place.

Plan des pistes

EFRSAVOIEGRA

Webcam: ICI

Posté par Lo Praz Condus à 09:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


23 juillet 2007

Plateau des Glières Massif des Bornes

Situation: 45 minutes de la maison

Le Plateau des Glières: haut lieu de la Résistance: 

  • De janvier à mars 1944 . 465 Résistants rassemblés au Plateau des Glières pour y recevoir les parachutages des Alliés, affrontent l’armée allemande et la Milice. Après d’intenses combats, ils perdront un tiers des leurs et seront contraints de quitter le Plateau.

  • En 1973, le monument national de la Résistance, œuvre du sculpteur Emile Gilioli, a été érigé à la mémoire de ces victimes. Il a été inauguré le 2 septembre 1973, par André Malraux

    Gli_para

Le monument

Aujourd'hui, le plateau se prête en hiver au ski de fond et en été, à la promenade familiale.

Un sentier historique, dont le  départ se situe devant le Point d'Information et l’arrivée au Monument National de la Résistance de Gilioli, est balisé par des panneaux retraçant les événements de février-mars 1944. Une bonne heure est nécessaire pour parcourir cet itinéraire en visite libre ou guidée.  Un sentier de découverte de l'espace naturel complète le sentier historique. Depuis 2006 une fête du souvenir est organisée, cette année, elle a eu lieu le 22 juillet.

Gli_plat

Le plateau avec au fond le massif du Jalouvre

A partir du plateau il est possible de "prendre de la hauteur" en gagnant la montagne des Auges par un bon sentier balisé qui démarre vers le Point d'Accueil. Durée 1h30/2h.
Cette promenade peut également se faire l'hiver en raquettes.

Le sentier traverse le plateau en direction du Sud-Est puis franchit un petit ruisseau, à proximité, des restes de containers largués en 1944 finissent de rouiller.

Gli_cont gli_fleur

        Containers largués en 1944                        Prairie alpine            

On aborde ensuite une tourbière (nombreuses sur le plateau, "glière" signifiant "terrain humide"). Les droseras ( petites plantes carnivores) y sont facilement observables. L'on rejoint facilement le pas du Loup puis le plateau des Auges.

Gli_grou Gli_chal

                              Le sommet des Auges et les chalets

Gli_vue

Les Glières vues depuis les Auges

Posté par Lo Praz Condus à 18:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 juillet 2007

Pécloz- Armène - Arces. Massif des Bauges

Les Bauges offrent l'originalité d'avoir des sommets qui peuvent être gravis en les enchaînant sans avoir à trop redescendre. Il est possible de concevoir ainsi un itinéraire regroupant presque tous les sommets du massif en les reliant par les cols et les arêtes et cela est réalisable par des personnes très entraînées et habituées à se déplacer sur tous les terrains (quelques passages alpins et hors sentiers). J'ai ainsi réalisé l'enchaînement Trélod, Arcalod, Chaurionde, Armène, Pécloz, Pointe des Arces, Montagne de la Lanche et Dent d'Arclusaz en 11 heures environ et 5000m de dénivelé positif. (Pour plus de renseignements sur les passages clefs me contacter.)

Pec_arca
Trélod, Arcalod et Chaurionde vus du Pécloz

 

Les trois sommets : Pécloz, Armène et Arces sont une partie de ce périple des cimes baujues, ils peuvent se gravir séparément ou peuvent se combiner pour obtenir une randonnée très sportive d'environ 1800m de dénivelé.

 

Si l'on désire gravir seulement un de ces 3 sommets le dénivelé sera de 1100m à 1300m. L'itinéraire de départ est d'ailleurs commun, il faudra remonter le vallon boisé de Bellevaux .

 

Le vallon de Bellevaux était jusqu'à, la révolution le siège d'un monastère (dont il ne reste que quelques pierres...) . Plus haut une chapelle abrite une vierge noire. La porte garde la trace du coup de hache qu'un soldat allemand donna en mai 1944. Des chalets furent brûlés, des Baujus furent exécutés à Ecole... Plus haut encore les ruines du hameau de la Chapelle témoigne encore qu'un habitat permanent y persista jusqu'en 1930 environ. Pour les moins sportifs, un chemin de découverte du vallon de Bellevaux présente le riche patrimoine tant naturel qu'humain de ce magnifique vallon.

pec_chap_bel
La chapelle de Bellevaux

Pec_bel
Le vallon de Bellevaux vu des Arces

 

Le chemin s'élève ensuite jusqu'aux pâturages de l'Armène.
Pour rejoindre le sommet de la pointe des Arces, il n'y a pas de sentier véritable, le plus élégant est de rejoindre le passage de l'Armène puis remonter par une sente qui domine la vallée de l'Isère en direction de la face rocheuse des Arces.

pec_arces
La pointe des Arces vue du Pécloz

 

L'itinéraire du Pécloz et celui de l'Armène se séparent au niveau de l'arête de l'Arpette.

Pec_arm
L'arête de l'Arpette et le Pécloz vus de l'Armène

pec_arm_2
Le Pécloz , c'est le sommet rocheux à gauche . L'Armène, c'est le sommet herbeux à droite.

Posté par Lo Praz Condus à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :